8. Mouchoir

rouge2web_1444910342

Janvier 2015, tissus lin coton, fil coton, 34×34 cm

A partir de cette broderie, j’entamais une nouvelle année. Janvier.

Je venais de finir une grande pièce, je voulais en faire une petite, plus formelle, comme un exercice de style, un petit geste, comme le petit tableau de l’asperge de Monet.

J’avais l’idée du pli, du tissu plissé qui rodait dans ma tête depuis un moment.

Une idée avant d’être des mots est pleine de sons, de couleurs, de symboles, de sens, de textures, de souvenirs, de nostalgie, de projections.

BAM!

Et il y a eu, le 7 de ce mois de janvier, des coups de feu qui ont coulé rouge. L’impuissance et la pudeur m’ont fait serrer les poings et les dents. Tu n’as plus qu’à essuyer ta peine, ton sang et les garder au fond de ta poche. Parce que tout a été répandu, dit, clamé, pleuré. Et que ta peine est bien plus que cela. Elle concentre l’histoire de l’humanité.

On met un mouchoir DANS sa poche. J’ai brodé ce mouchoir SUR la poche.

L’extérieur devenant l’intérieur. Qu’est-ce qui est intime? Qu’est-ce qui est commun?

Le pli est intérieur ou extérieur?

rouge1web_1444910325