9. Verre

verre2web

Mars 2015, tissus lin, fil coton, 58x58cm

Je n’ai pas grand chose à raconter à propos de ce verre.

Je voulais voir si techniquement je pouvais broder un verre.

Il est cassé parce que le chat l’a cassé.

Par contre, c’est à partir de ce verre que la nécessité de teindre mes tissus est devenue impérieuse. Cela devenait contradictoire de créer le motif sur un fond que je considérais mort. La couleur uniforme, industrielle aplatissait mes motifs. J’avais envie de respiration du fond, de vibration autour du motif, de profondeur. Apportant une attention particulière au monde du vivant, je ne me voyais pas utiliser des teintures chimiques pour les reverser dans les égouts ou au fond du jardin. J’ai donc regardé de plus près les teintures réalisées à partir de plantes tinctoriales. Et j’ai ouvert une porte d’un monde qui m’a semblé tellement grand et inconnu que j’ai d’abord cherché autour de moi qui pourrait me fournir des fonds déjà teints. Je savais très bien qu’il faudrait que je m’y mette, mais comment faire pour tout faire lorsque la broderie prend déjà tant de temps?